Comment ne PAS se lasser de sa propre musique 😍

Comment aimer ses propres compositions pour pouvoir bien les interpréter et les défendre ?

Transcription de la vidéo

J’ai rencontré 2 personnes carrément géniales, un Français et une Allemande, comme vous pouvez les voir. Et on a 2 copains oiseaux.

Salut YouTube, salut Facebook, j’espère que tu vas bien.

Et aujourd’hui, on va répondre à une question de Juliette de Brive la Gaillarde.

Alors c’est au propos du sujet de la composition et de l’inspiration.

Comment aimer ses propres compositions pour pouvoir bien les interpréter et les défendre ?
Comment ne pas se lasser de ses propres compos et comment faire de la musique dansante ?

Écoute, c’est une bonne question que tu poses là, Juliette, on va essayer d’y répondre.

Alors, avant tout, tu me demandes comment aimer ses propres compositions pour les interpréter et bien les défendre.

Aimer ses compositions c’est un sujet qui est assez particulier parce que l’artiste quand il compose une musique, n’est en général jamais, jamais, jamais satisfait de son propre résultat, il sait qu’il peut toujours mieux faire, il sait qu’il peut toujours faire quelque chose plus incroyable malgré le fait que ce soit une bonne composition, bien sûr ça peut être une mauvaise composition. Mais, même quand tu fais une bonne composition, tu ne seras jamais satisfaite de tes compositions, et tu auras du mal à les aimer, c’est tout à fait normal.

Mais, c’est en donnant vraiment tout ce que tu as que tu peux y aller à fond et vraiment commencer à aimer tes compos.

Tu ne les aimeras jamais à 100 %, tu trouveras toujours un truc à redire sur tes propres compos, tu seras ton plus grand critique de toute ta vie.

Donc, ne t’inquiète pas par rapport à ça.

En revanche, pour aimer ses compos…

Ah merde ! C’est l’heure de la prière ! Bon, ben, on va attendre.

Donc, oui, grosso modo tu seras ta plus grande critique.

Pour aimer ses compositions, moi, ce que je fais c’est que je me mets à fond, je me donne à 110 %, je fais tout pour que la compo, elle soit du mieux que je puisse faire, et vraiment, vraiment, vraiment j’essaye de ne pas regretter quoi que ce soit dans cette compo, de me mettre à fond, mais en me donnant quand même une deadline pour être bien sûr de bien la finir, parce qu’on peut toujours la peaufiner, et à ce moment-là effectivement, en donnant tout ce que j’ai, je pense que j’arriverai à commencer à les aimer, à pouvoir les défendre. Et, bien sûr, pour bien les interpréter, si tu te mets à fond c’est quand même un sacré avantage.

Mais, si tu te mets à fond sur ces compos, il y a de fortes chances que tu commences à, justement, en avoir marre de l’écouter tout le temps, à en avoir marre de bosser sur cette compo, ça fait une semaine, 2 semaines, 3 semaines que t’es dessus, et t’arrêtes pas de l’écouter, tu l’entends tout le temps dans ta tête, pendant que tu ne composes pas, pendant que tu composes, tu l’entends tout le temps, forcément au bout d’un moment tu vas te lasser.

Et même les compos les plus incroyables, les plus grandioses, les plus grands compositeurs, tu peux en avoir marre si tu les entends tout le temps, toute la journée.

Par exemple, ma copine écoute de la musique à texte française super bien, des musiciens carrément géniaux. Mais, à force de les écouter, malgré que ce soit du bon texte, malgré que ce soit des bonnes musiques, forcément au bout d’un moment tu en as marre.

C’est comme la pizza, simplement, si tu en manges trop tout le temps, tu vas juste être dégoûtée, tu voudras avoir autre chose.

Donc ne t’en fais pas, c’est normal de se lasser de ses compositions.

Alors, quand tu te lasses de tes compositions, laisse-la reposer, n’y touche plus pendant 1 semaine, peut-être 2 semaines, et reviens dessus une fois que tu auras commencé d’autres choses, d’autres compositions, fait d’autres choses en musique.

Ça te permettra d’avoir un nouveau regard sur ton œuvre, mais aussi un regain de motivation pour travailler dessus.

Voilà. Et puis, au sujet de la musique dansante, vu que c’est un sujet qui n’a rien à voir, je vais essayer de l’aborder rapidement, mais pas non plus en profondeur.

Comment faire de la musique dansante ?

Avant tout, je te répondrai : quel type de danse, quel type de musique ? Parce que finalement il y a un milliard de danses possible.

Tu as la Salsa, tu as le Tango, tu as le Headbang, tu as le Slam, t’as mille et une manières de danser, et tout va dépendre de la sensation que tu souhaites véhiculer.

Est-ce que le groove que tu vas utiliser, tout est dans le rythme en fait, est-ce que le groove que tu vas utiliser va donner en de faire bouger les corps ?

Et à chaque groove sa sensation, à chaque groove son émotion et sa rythmique dansante.

Il n’y a pas de recette miracle pour faire danser les gens, simplement peut-être de les amener à un état de flot, où ce soit ni trop compliqué, ni trop simple justement, que leur écoute puisse être agréable de manière à les faire kiffer tout simplement.

A partir du moment où quelqu’un kiffe et à partir du moment où tu as un groove qui correspond à la danse que tu souhaites véhiculer, il y a moyen que tu puisses faire danser les gens.

Voilà, écoute, je ne vais pas m’étendre plus longtemps sur cette question-là. Pour moi, le sujet principal c’était comment ne pas se lasser de ses compos. Je pense y avoir répondu.

Si toi tu as d’autres solutions pour ne pas se lasser de tes propres compos, si toi qui regardes cette vidéo tu as d’autres solutions, écoute, partage-les, moi ça m’intéresse parce que c’est aussi un des problèmes que j’ai de me lasser de ma composition.

Mais pour moi c’est tout à fait normal au fond.

Après, l’idée c’est de pouvoir s’en lasser le moins possible, parce que ne pas s’en lasser je pense que c’est impossible.

Mais s’en lasser le minimum possible, ça, je pense que c’est faisable et atteignable.

Voilà, écoute, si cette vidéo t’a plue, abonne-toi et partage-la.

Nous on se retrouve demain.

A demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.