Comment éviter le piège de l’artiste maudit 😨

Comment toucher le public et ne pas tomber dans le piège de l’artiste incompris ? Comment être original sans être bizarre ?

▶ Le manuel dont je parle : https://lecompositeur.com/manuel-inspi

Transcription de la vidéo

Salut YouTube, salut Facebook, j’espère que tu vas bien.

Et aujourd’hui, on va parler de comment éviter le piège de l’artiste maudit.

Donc, aujourd’hui, je vais répondre encore à une question de Baptiste de Lyon :

Comment toucher le public et ne pas tomber dans le piège de l’artiste maudit, de l’artiste incompris ? Je parle plus précisément en groupe, comment être original sans être bizarre ?

Excellente question, Baptiste. C’est parti !

Mais, tu parles d’artiste incompris, sauf que l’artiste incompris c’est lui qui ne comprend pas les autres, il est dans sa bulle.

Donc, en soi, c’est pas forcément grave parce que si tu composes pour toi et toi seul, peu importe que les autres te comprennent. Mais si tu cherches à être compris, c’est que tu souhaites nouer un lien plus étroit avec les gens.

Autrement dit, et arrêtons d’être mal à l’aise par rapport à ça, un compositeur qui cherche à être compris, c’est un compositeur qui veut être apprécié, et il n’y a aucun mal à ça.

D’ailleurs, c’est une des 4 raisons fondamentales pour lesquelles un artiste compose, après tout.

Donc, si tu souhaites raisonner avec ton public, si tu veux être apprécié tout simplement, rends-toi appréciable.

C’est aussi bête, c’est aussi simple, mais c’est ça. N’écris plus de la musique pour toi seul, mais prends en considération le public au moment de composer, prends en considération leurs attentes et leurs besoins.

Donc, tu me demandes quelle est la différence entre original et bizarre.
Etre original c’est avoir un nouveau point de vue sur quelque chose, alors qu’être bizarre c’est avoir un nouveau point de vue sur quelque chose, mais qui soit illogique pour l’auditeur.

C’est-à-dire que la manière dont tu traites le concept est décalée selon la philosophie du public. Ça peut être aussi le fait que tu n’aies aucune crédibilité, par exemple que ton jeu de scène soit ridicule.

Alors que, au contraire, être original c’est être cohérent, dire les choses de manière intelligente, c’est être surprenant, mais avoir une nouvelle idée dont le public se dira “mais oui, mais grave, c’était évident”, c’est lui révéler une vérité préexistante.

Du coup, ne t’en fais pas, on est forcément bizarre pour quelqu’un, on ne peut pas être original pour tout le monde, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Sois original juste pour le public que tu cibles.

Donc, tu ne veux pas être un artiste incompris, tu cherches à toucher ton public.

Mais comment faire pour toucher le public ?

Pour moi tout est dans l’intention artistique.

Qu’est-ce que c’est l’intention artistique ?

L’intention artistique, j’en ai déjà parlé, c’est l’objectif de base de l’artiste, c’est le pourquoi, la raison d’être de l’œuvre que tu composes. C’est le point de départ du processus de création.

Et pour moi ça passe par 3 points :

Premier point : le choix du concept, le choix d’une idée à communiquer ; autrement dit, la position que tu as face à un thème donné.

Deuxième point : le choix des moyens que tu te donnes pour transmettre cette idée; le choix des outils, des instruments, de la matière sonore, du support de diffusion, etc.n tous les outils que tu peux te donner, tout ce qui peut t’aider à communiquer ton idée de manière pertinente.

Et troisième point : le choix d’une mise en forme, c’est-à-dire la manière dont tu exploites tes propres moyens ; c’est-à-dire que les décisions que tu prends quand tu composes donneront une certaine forme à ton œuvre, et le choix de cette mise en œuvre est important aussi.

Donc, il est très important de définir dès le départ l’intention de ta compo pour que tu ne t’éloignes pas de ton objectif de base, de ton idée initiale tout au long du processus de création.

Et pour moi, tu as besoin de 2 ingrédients principalement :

  • l’exactitude, et
  • la précision.

Je m’explique : la qualité de l’intention artistique que tu vas avoir, passe par ces 2 principes, c’est-à-dire la précision de l’expression, ça passe par les moyens que tu te donnes et la forme que tu utilises ; et l’exactitude du propos, ça, ça passe par le thème et la position que tu as vis à vis de ce thème en tant qu’artiste.

Une intention inexacte et imprécise fera d’une œuvre un objet de communication peu efficace au sujet banal.

C’est comme ça qu’on flirte avec la médiocrité.

Une intention exacte mais imprécise tend à communiquer des généralités insipides.

Ce sont le propos que pondent souvent les artistes débutants.

Une intention inexacte mais précise transmet une idée qui ne passionne personne, et c’est comme ça précisément qu’on devient un artiste maudit, un artiste incompris.

Et enfin, une intention exacte et précise est potentiellement capable de nous toucher au plus profond parce que c’est ça qui amène une vérité profonde à un sujet qui nous touche.

Ça amène une vérité qui correspond exactement à nos ressentis, on comprend très bien l’œuvre, et on se sent compris. Ce genre d’œuvre peut faire pleurer si ta réalisation est habile et bien conçue.

Donc, au final, qu’est-ce que tu dois faire ?

Tu dois ajuster le tir, tu dois ajuster le concept, ajuster les moyens que tu te donnes à ajuster la mise en forme en fonction de ton public.

Donc ces 4 cibles c’est un concept que j’ai développé et que j’ai expliqué dans le petit manuel de compositeur inspiré.

Le petit manuel comporte encore plus de méthodes et de techniques pour l’inspiration, je te propose d’aller le lire, tu peux télécharger dans le lien en dessous de la vidéo.

Voilà, si cette vidéo t’a plue, je te propose de t’abonner et on se donne rendez-vous pour demain pour une nouvelle vidéo.

A demain, Baptiste. A demain tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.