Comment bien doser la réverb 🎧

La réverbération… A quoi sert cet effet trop souvent mal dosé ? Quelle est la plus grosse erreur à éviter ?

Ziggysono

Transcription de la vidéo

Comment mettre en valeur un instrument grâce à la réverb ?

Salut YouTube, salut Facebook, j’espère que tu vas bien.

Il y a un vent pas possible.

Alors j’espère que je ne vais pas avoir besoin de mettre un lowcut sur le micro, sinon là ça va être la merde. Mais c’est pas grave, on va tenter quand même.

Là, je suis à la plage et ça défonce grave, c’est carrément génial !

Moi, ce que je vais te parler aujourd’hui c’est de la réverbération, donc, cet effet que la plupart des débutants utilisent à tort et à travers pour embellir leur son, entre guillemets embellir parce que finalement tout ce qu’ils font c’est noyer leur son dans une espèce de masse informe, juste pour masquer les défauts d’un son à la base pas terrible, et peut-être même d’une enceinte qui ne rend pas bien la couleur de l’instrument, voire peut-être un jeu brouillant.

  • A quoi sert la réverb ?
  • Comment éviter cet effet karaoké dégueulasse qu’on entend souvent avec les musiciens qui jouent dans la rue ou dans le métro ?

Donc, c’est de ça dont on va parler aujourd’hui.

Pour moi, la plus grosse erreur qu’un débutant puisse faire avec le son de sa réverb, c’est de noyer son instrument dans les faits, d’en mettre 15 fois trop.

En fait, vraiment, pour se donner une idée de ce que ça peut être une réverb, il faut comparer ça au filtre photo, genre au filtre instagram, ou au filtre snapchat.

Souvent on utilise les filtres pour donner un genre à sa musique, pour lui donner une certaine ambiance, mais finalement c’est pareil avec la réverb, tu peux donner un certain style, tu peux donner une certaine couleur à ton instrument, tu peux lui donner une certaine ambiance, mais comme un filtre photo, exactement pareil, si tu en mets trop, ta photo va être dégradée par le filtre et finalement elle va être de moins bonne qualité.

En voulant trop en faire, finalement, ça fait amateur, ça fait moins beau, moins sympa et ça masque les caractéristiques de ton instrument de musique.

En général, quand tu mets trop de réverb, tu as les graves qui disparaissent complètement de ton instrument, et l’attaque de ton instrument elle a complètement disparue également, finalement on n’entend plus que le son d’un écho bizarre, bien dégueulasse souvent, parce que c’est souvent des revreb cheap.

Donc, moi aujourd’hui, je ne vais pas te parler des réverbs qu’il faut acheter, pour ça il y en a plein, à commencer par les réverbs à convolution. Moi, c’est la première chose que je te recommanderai, ce serait plutôt d’utiliser des réverbs à convolution, si vraiment ton but c’est d’embellir un son et pas simplement de faire un effet.

Bref, comment éviter, donc, l’erreur de débutant et ne pas faire un son brouillon.

Parce qu’au fond on a vite fait de flouter l’image sonore, on a vite fait de bouffer le timbre de l’instrument, et de créer des conflits entre les plages de fréquences si jamais il y a plusieurs instruments dans ton mix. Quand tu noies dans un effet, quand tu noies par exemple dans la réverb, t’as tous les instruments qui commencent à se mélanger, à s’empâter les uns sur les autres, toutes les couleurs des instruments.

Et finalement, en voulant trop homogénéiser, ça ne fait juste qu’une image sonore floue et lointaine.

C’est quelque chose à éviter.

Au début on peut penser que c’est super parce que, du coup, on a un son qui nous vient de 3 kilomètres, ça nous donne un espace sonore absolument gigantesque qu’on a l’impression de faire la musique épique, mais alors c’est pas du tout ça. Ça donne juste l’air en général caverneux, bien dégueulasse et de la musique qui sort des catacombes, quoi.

Donc, c’est vraiment pas ce qu’il faut.

Alors, on va reprendre depuis le début : à quoi ça sert une réverb ?

Une réverb ça sert à créer un espace sonore pour homogénéiser un mix, c’est-à-dire que ça fait partie de ce que j’appelle la mise en scène, de ce que j’appelle la mise en scène, créer comme ça un espace sonore dans lequel tu vas répartir ton instrument, c’est exactement de la mise en scène parce que finalement tu places tes instruments dans l’espace sonore, et tu essayes de les faire interagir entre eux en fonction de leur place.
  • Est-ce qu’il sera plus en avant avec moins de réverb ?
  • Est-ce qu’il sera loin comme un cœur qui est plus distant ?
  • Est-ce que du coup les instruments vont se fondre un peu plus en eux ?

L’objectif étant de mettre en lumière certains instruments lead qui jouent directement, et peut-être mettre en arrière d’autres instruments qui ne sont pas les instruments qui sont mis en lumière, en fait, tout simplement.

Ça permet de dynamiser cette espèce de discours musical.

Tu aères un petit peu en mettant un peu plus en arrière les sons que tu ne recherches pas à surligner dans ta musique, et tu mets en avant les instruments dont tu veux qu’on entende directement la présence dans ton mix.

Une réverb, ça ne sert pas simplement à spacialiser, une réverb ça sert aussi à mettre en valeur le son d’un instrument ; ça peut servir à donner plus de corps à un instrument.

Souvent, on met de la réverb sur l’instrument pour lui donner une sensation un peu plus grande, pas forcément gigantesque non plus, mais simplement lui donner un genre de décor quelque part. Parce que si tu as un son très, très, très brut qui sort du studio très, très plat, très, très en avant, on va avoir l’impression que l’instrument il est dans l’oreille en fait, il est à l’intérieur de notre tête, qu’on l’entend juste à l’intérieur. Mais c’est pas vraiment ce qu’on veut, nous ce qu’on veut c’est justement mettre en scène, vraiment c’est comme un théâtre.

Donc, la réverb peut te permettre de mettre en scène, de mettre en profondeur ton instrument, un peu comme un spotlight qui viendrait sur ton acteur, sur ton instrument, et boom, tout de suite tu as la zone illuminée de ta scène et la zone un petit peu dans l’ombre.

La réverb c’est un petit peu ça, quand il n’y a de réverb, ce sera la zone illuminée qu’on voit très en avant dans ton mix, et la zone reverbérée c’est celle qui est un peu plus en retrait, qu’on a un peu dans l’ombre, donc cette espèce de masse sonore qui est un peu plus loin dans la queue de la réverb.

Et enfin, troisième utilité de la réverb, c’est simplement à faire un effet spécial.

Regarde, la reverse réverb ça sert justement à faire monter une certaine tension ou à donner un certain style.

Quand tu regardes les caisses claires des années 80 je crois, quelque chose comme ça, quand ils avaient des réverbs gated, c’est-à-dire que t’avais le son de la réverb et pouf d’un coup elle s’arrêtait, ça donnait une espèce de masse sonore qui s’arrêtait directement, ça change carrément le timbre de l’instrument lui-même.

Du coup, tu peux créer un genre de nouvel instrument rien qu’avec la réverb, en traitant la réverb de manière créative.

Voilà à quoi sert la réverb. Donc, 3 choses :

  • à homogénéiser un mix,
  • à mettre en valeur un instrument,
  • ou bien à créer un effet spécial, un timbre spécial, qui va te permettre de changer d’instrument quelque part.

Donc, alors, chaque instrument a ses contraintes, donc, ça va être compliqué de donner des valeurs genre :

  • Comment tu dois régler ton drywet de ta réverb ?
  • Est-ce que tu dois mettre 10%, 20%, 100% ?
  • Est-ce qu’il faut la mettre en ligne directement dans la chaine des faits ?
  • Ou st-ce qu’il faut la mettre sur un retour ?

Tout ça ça, va dépendre de ton instrument.

Si c’est une batterie, tu vas utiliser une réverb complètement différente que si c’est une voix, une guitare, même carrément une basse. Mais, justement, je ne peux pas te donner de recette toute faite, c’est pas possible.

Alors, après, il y a des presets et ces presets-là tu peux les exploiter, tu peux les utiliser pour partir de là.

Mais, fais bien gaffe parce qu’un preset c’est vraiment comme les filtres photo. Souvent c’est un petit peu caricaturé, c’est un petit peu exagéré, et il faut que tu règles un petit peu à partir du preset pour coller l’effet de réverb à ton instrument le mieux possible.

Si tu laisses le preset comme ça, finalement on risque d’avoir l’impression d’un effet mal dosé.

Et c’est souvent le cas. Regarde, quand tu prends un effet filtre photo directement, c’est un peu caricaturé, c’est un petit peu exagéré et ce n’est souvent pas le preset parfait qu’il nous faut immédiatement. Souvent, on a envie de changer 1 ou 2 trucs.

Mais là c’est pareil en réverb, fais confiance à ton oreille et surtout, surtout, surtout pars d’un preset pour le changer, change-le, ne garde pas les presets.

Après, autre chose, qu’est-ce que je peux dire sur la réverb, c’est que chaque style ayant ses codes musicaux, je ne peux pas te donner vraiment une recette miracle pour utiliser la réverb. Moi, ce que je te recommande c’est regarder ce qui se fait en termes de réverbération pour l’instrument que tu veux réverbérer, et de regarder ce qui se fait dans ton style musical.

Tu pars de là, et t’essaye de remettre en cause tout ça, t’essaye de voir comment est-ce que tu peux aller plus loin :

  • Comment est-ce que tu peux améliorer le topo ?
  • Comment ils utilisent la réverbération ?
  • Est-ce que c’est pour faire un effet spécial ?
  • Quel type d’effet spécial ?

Bref, ne fais pas simplement, ne recopie pas les codes qui sont dans ton style musical, ce serait pas créatif, ce serait simplement composer dans le style de et c’est pas très créatif.

Malgré tout, il y a des choses quand même ui sont redondantes et je pense qu’on peut aborder pour que tu puisses améliorer la qualité de ta réverb.

Alors, la toute première chose que je recommande quand je parle de réverb, c’est toujours de faire gaffe à la prise de son, fais bien gaffe à la réverb de ta salle, parce qu’une fois que t’as enregistré ton instrument, la réverb va vraiment être collée à ton instrument et tu pourras pas changer ça. C’est quelque chose qu’il faut bien maîtriser parce que si veux derrière rajouter un espace à ton instrument, tu ne pourras pas le faire sans superposer les 2 réverbs et donner une incohérence à cet espace.

Donc, ça peut être intéressant si tu fais ça de manière créative et que tu veux donner un effet spécial. Mais si c’est pas maîtrisé, si c’est pas recherché, souvent ça va donner l’aspect d’un son un peu amateur et il faut vraiment éviter ça.

Donc, essaye de prendre des sons avec un son brut, un son sec, sans aucune réverb, dans une salle d’enregistrement la plus propre possible, et après tu pourras sculpter ton son, et placer ton instrument exactement où tu veux dans la réverb et dans l’espace sonore grosso modo.

Ensuite, parce qu’il arrive qu’on commence à régler sa réverb sans vraiment savoir ce qu’on veut faire, on veut juste mettre un peu de réverb, mais on ne sait pas trop comment, définis bien dans ta tête quel emplacement tu veux donner à ton instrument, est-ce que tu veux vraiment l’éloigner, qu’est-ce que tu veux réverbérer plutôt les basses, plutôt les aigus ? Essaye de bien réfléchir à comment est-ce que tu vas vouloir rendre le son de ton instrument. Et à partir de là, tu commences à triturer ta réverb, mais pas avant parce que sinon tu risques de te perdre dans les réglages et ne pas forcément atteindre ce que toi tu voulais.

Donc, première étape pour moi c’est vraiment de définir ce qu’on recherche réellement à donner avec sa réverb.
Ensuite si un preset existe, pars de là.

S’il y a un preset qui te dit, ouais réverbération style salle de théâtre, si c’est ça que tu veux, écoute, vas-y, commence à partir de là, mais ne mets pas la même dose de réverb à tous tes instruments parce que, finalement ce que tu vas faire c’est juste éloigner l’image sonore de ta compo et donner l’impression simplement d’un truc lointain.

Vraiment c’est de la mise en scène. Essaye de mettre des instruments peut-être plus près, des instruments plus éloignés, rendre dynamique un petit peu tout ça et fais de la mise en scène, c’est ça, finalement. La réverb c’est mettre en scène, c’est mettre un spot light sur l’instrument, et mettre un spot light ensuite sur notre instrument en fonction de ce qui se dit dans le discours musical, et tu gères comme ça dynamiquement.

Donc, ne garde pas ta réverb, ça c’est un gros conseil que je donne tout le temps, ne gardes pas ta réverb à un dosage fixe tout au long de ta compo,. Essaye de la rendre plus vivante, c’est ce qui va donner aussi c’est expression de dynamisme dans ta compo.

Et puis, surtout, surtout, surtout, surtout n’en mets pas trop. Less is more. Surtout avec la réverb parce que c’est un effet qui va très, très, très vite colorer ton instrument, et la meilleure des choses à faire avec la réverb c’est d’en mettre le moins possible, sauf si vraiment tu veux donner un effet spécial, et encore là si vraiment ton instrument est trop noyé dans la réverb et dans le delay, ça va être dégueulasse, on ne va plus l’entendre, l eson timbre il va être plus flouté, moins clair, moins précis.

C’est dommage de cacher la beauté d’un instrument dans une espèce de masse sonore un peu indéfinissable.

Vraiment, avec la réverb, less is more, parce qu’au fond, le but c’est de mettre en valeur ton instrument, c’est de pas de masquer ses petits défauts, parce qu’au final tu ne les masqueras pas, tout ce que tu vas faire c’est simplement les mettre encore plus en valeur, parce qu’on va se dire :

Putain, dis donc, il a mis beaucoup de réverb sur un vieil instrument !

Ça va faire vraiment un son amateur quoi. Il faut vraiment éviter ça.

A la base, si ton son il ne te satisfait pas, ce n’est pas en mettant de la réverb que tu vas l’améliorer, au contraire, tu vas complètement le gâcher.

Donc, voilà, si à la base si ton son il est pas terrible, c’est mort d’avance, il faut refaire l’enregistrement.

Donc, voilà, dans cette vidéo je ne voulais pas te donner des conseils techniques sur les réglages précisément, ce n’était pas mon but ; mon but était plutôt de faire une vidéo plus créative, plus orientée sur le choix artistique de la réverb.

Voilà, j’espère que ça t’aura aidé. Moi, je te recommande un site internet, je vais le mettre en lien dans la description en dessous, ça s’appelle ziggysono, c’est pas révolutionnaire, c’est pas nouveau, mais franchement, moi ça m’a changé ma vie quand je l’ai découvert il y a quelques années. Et vas-y, quoi. Il te donne des conseils pour vraiment comment bien régler précisément chaque paramètre de ta réverb. C’est une petite mine d’or ce site, je te le recommande.

Ecoute, si t’as aimé cette vidéo, abonne-toi, partage, mets un “like”, mets un petit pouce, ce serait super.

Et puis, nous, on se retrouve à la prochaine vidéo.

A plus, à la prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.