4 points essentiels à ne pas négliger lorsqu’on compose une musique

Dans cette vidéo, je parle de 4 points essentiels à ne pas négliger lorsqu’on compose, pour partir sur de bonnes bases et que tes compos gagnent en qualité.

 

Transcription de la vidéo

Salut Youtube, salut Facebook ! J’espère que tu vas bien.

Aujourd’hui, je vais te parler de 4 points essentiels à ne pas négliger lorsqu’on compose pour que ta compo gagne en qualité et que tu partes sur de bonnes bases.

Donc, en fait, je réponds à une question de Anonyme, qui me vient de quelque part :

Quel est le point essentiel à ne pas négliger lors de la création d’une musique ?

Donc, la première chose à ne pas négliger, selon moi, c’est d’abord ton intention artistique, le concept que tu vas véhiculer.

Garde bien en tête que pendant tout le processus de création de ton intention de base, la raison d’être de ta composition, ça va te permettre de gagner en cohérence et de pouvoir faire en sorte que ta compo exprime ce que toi tu veux qu’elle exprime.

Deuxième chose que je pense importante pour, justement, assoir cette intention artistique c’est la structure de ta compo, quelle forme tu vas donner à ton œuvre, c’est ce qui donne un cadre à ton œuvre. Une bonne forme peut bien exprimer ton intention artistique. Par exemple, si ta composition est trop courte par rapport à ce que tu veux exprimer, on va sentir une incohérence, on va avoir l’impression d’être resté sur sa faim. Et même, dans l’autre sens, une composition trop longue va nous sembler ennuyante, va nous sembler lourdasse et ça va desservir ton propos.

Donc, pour moi, la structure c’est vraiment quelque chose de super important.

Troisième chose que je pense super important c’est la mise en scène. Qu’est-ce que j’appelle la mise en scène ? En fait, ça comporte tout ce qu’il y a autour de la composition à proprement parler, c’est-à-dire :

  • l’arrangement,
  • l’orchestration,
  • la mise en scène, pour moi, c’est aussi la gestion des timbres, comment tu vas habiller chaque instrument,
  • l’ornementation, qu’est-ce qui va se passer autour des éléments sonores principaux dans ta musique,
  • ça concerne aussi tout ce qui est transition et fluidité entre les parties.

Ce que j’appelle la mise en scène :

  • c’est vraiment comme une pièce de théâtre,
  • c’est la manière dont tu agences les sons entre eux,
  • la manière dont ils interagissent,
  • le dynamisme qui va s’en résulter,
  • le mixage fait partie de ce que j’appelle la mise en scène.

Donc, je pas négliger ça, pour moi c’est super important parce que une composition géniale avec une texte bien écrit, si c’est desservi par une mise en scène qui est bancale et, finalement, ne donne pas envie d’écouter, ta compo perd tout de suite en crédibilité.

Pour moi, c’est à ne pas négliger !

Et enfin, quatrième chose, pour moi, ce qu’il ne faut pas négliger c’est ton public. Après tout, tu cherches à communiquer avec eux. Alors, garde en tête ton public dans le processus de création. Du coup, fais une compo qui leur correspond aussi.

Ça ne veut pas dire que tu dois faire une œuvre grand public et que tu dois faire du fast food auditif. Non, non ! C’est vraiment, c’est ton public, c’est un public d’experts. S’il aime l’expérimental, s’il aime l’avant-gardisme, si c’est un public underground, ben, c’est très bien aussi. Mais quand on compte les personnes qui vont écouter ton œuvre, parce que l’intention que tu véhicules dedans, ce que tu veux exprimer ne sera reçu par personne et ça tombera à l’eau, finalement. Mais si toi, tout seul, tu te résumes à être simplement ton public et que, finalement, personne d’autre que toi ne va écouter ta musique, eh ben, écoute, c’est très bien aussi, simplement fais-toi kiffer.

Voilà, donc, pour moi, c’est super important, ces 4 points :

Et c’est 4 choses, qui, si ensemble tu les améliores et que tu les gardes en tête pendant le processus de création, je pense que tes compos gagneront en qualité.

Donc, au final, tu vas t’inviter à te poser 4 questions :

  1. De quelle manière la forme de ta musique renforce-t-elle ton intention artistique ?
  2. Et quelle est ta position vis-à-vis du concept que tu mets en son ?
  3. Est-ce que le mix, l’arrangement, les transitions et toute la mise en scène vont fluidifier et enrichir ta composition ?
  4. Et enfin, qu’est-ce que tu communiques à ton public ? Est-ce que ça va le faire kiffer ?
Donc, voilà, je t’invite à te poser ces questions.

Si tu as d’autres questions et que tu aimerais me les poser, écoute, il y a un lien dans l’inscription, ça va te ramener vers un questionnaire, et moi je tacherai d’y répondre dans une prochaine vidéo.

Voilà, écoute, si cette vidéo t’a plue, abonne-toi. Et à demain !